Navigation – Plan du site

Éditorial

Emmanuelle Huver et Marie-Françoise Narcy-Combes

Texte intégral

1Sous l'impulsion de l'Association Française de Linguistique Appliquée (Afla) branche française de l’Association Internationale de Linguistique Appliquée (Aila) créées toutes deux à Nancy en octobre 1964, le laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (UMR 7118 Atilf) de l'université de Lorraine a organisé en novembre 2013 un colloque international intitulé Cultures de Recherche en Linguistique Appliquée (Crela)1. Ce colloque a réuni treize associations2.

2La Linguistique Appliquée (LA) était, au début du vingtième siècle, un domaine unique qui s’est par la suite divisé en un nombre conséquent de domaines différents (acquisition / apprentissage, bi- / plurilinguisme, didactique des langues, lexicographie, linguistique de corpus, terminologie, traductologie, traitement automatique des langues, variation linguistique, etc.). L'objectif de cette manifestation scientifique était ainsi de rassembler des chercheurs issus de ces différents domaines pour les inviter à se positionner et à proposer un état des lieux concernant les pratiques, les contenus, les rapports entre les différents domaines abordés de façon à mieux cerner ce que pourrait recouvrir la LA aujourd'hui. Bien que le nombre de publications présentées lors du colloque ne permette pas d'aboutir à un panorama exhaustif, on pourra néanmoins retenir deux points, qui intéressent plus particulièrement la didactique des langues, domaine de référence de cette revue. D’une part, un nombre important de présentations a porté sur des problématiques liées à l'enseignement/apprentissage des langues et aux acteurs qui interagissent dans ce contexte, ce qui montre la place importante de la didactique des langues au sein de la LA. D’autre part, les chercheurs s’y sont définis selon des domaines d'une grande diversité apparente, qui, dans leur ensemble pourraient se retrouver sous l'ombrelle des sciences du langage mais plus difficilement, selon leurs propres déclarations, sous celle de la linguistique, même « appliquée ». On assiste donc simultanément à un morcellement des disciplines et à une volonté constante et affirmée de les relier entre elles et d'en montrer les complémentarités.

  • 3 Les articles sélectionnés pour ce numéro relèvent tous du domaine de la didactique des langues. Ils (...)

3Les huit articles retenus pour ce numéro3 sont une illustration de ces tendances. Jacqueline Léon, en se plaçant dans une perspective historique et comparative (elle propose une comparaison entre ce qui s'est passé en France et par ailleurs en Grande Bretagne/ Etats-Unis d'une part et Russie d'autre part), montre comment s'est progressivement développé un nouveau domaine de recherche spécifique, le Traitement Automatique des Langues (TAL) et comment celui-ci, selon les périodes, est plus ou moins adossé à la problématique de l’enseignement / apprentissage des langues. Trois articles montrent ensuite plus spécifiquement la porosité des champs de recherche. Catherine Carlo s'intéresse aux concepts de pluri-inter-transdisciplinarité prégnants en didactique des langues, et à travers quelques études de cas, interroge plus particulièrement l'hybridation des sous-disciplines et des disciplines connexes des sciences du langage qu'elle associe à la situation particulière des chercheurs, spécialistes d'une discipline, mais se disant également didacticiens et enseignants de langues. Élodie Oursel réexamine son propre parcours de jeune chercheure en didactique des langues à l'aune de la LA et présente la réflexion qu'elle engage pour positionner sa recherche entre sciences du langage et linguistique appliquée. Enfin, Rita Carol propose un point théorique sur les fonctions épistémique et cognitive académique du langage.

4Les deux articles suivants présentent des expériences de terrain analysées en fonctions des théories du domaine. L'article de Pascale Manoilov et Claire Tardieu concerne le contexte universitaire. Elles se penchent sur les modalités de la rétroaction corrective et des reprises dans le cadre d'échanges en tandem français-anglais afin d'observer si, dans quelle mesure et en quoi celles mises en œuvre par les pairs se démarquent .de celles des enseignants. En d'autres termes, peut-on observer ou non un effet de la situation relationnelle symétrique sur les rétroactions? Celui de Maria-Serafina Russo rend compte d'une expérimentation menée dans un lycée scientifique italien pour l'apprentissage du français. Comment l'approche par les tâches mettant en œuvre les outils numériques et une initiation à la langue de spécialité peut-elle favoriser le développement des compétences langagières des élèves ? Nathalie Blanc et Peter Griggs se situent plutôt en analyse du discours. Ils ont filmé les élèves d'une classe d'immersion française au Minnesota réalisant une tâche scientifique en français sur trois séances pour y détecter les traces d'une procéduralisation potentielle. Ils adoptent une approche écologique heuristique et holistique pour l'analyse des données ainsi recueillies et se placent dans une perspective socioculturelle. Pour finir, l'article de Jinjing Wang s'interroge sur l'impact que peut avoir le profil socioculturel et psychologique des apprenants sur le développement des leurs apprentissages langagiers. En s'appuyant sur un outil permettant d'établir des catégories de comportement, Big Five, elle a mené des entretiens auprès de quinze étudiants chinois apprenant le français en France pour recueillir les données nécessaires à son analyse. Sa conclusion provisoire est qu'il pourrait bien y avoir des traits psychologiques susceptibles de favoriser ou de bloquer l'acquisition langagière.

Varia

5Lin Xue et Ramona Schneider proposent dans ce numéro un article dont le propos est d'analyser l'impact d'un dispositif mis en place dans le cadre d'un projet franco-allemand de formation des enseignants. Considérant qu'à l'ère du numérique, la formation des enseignants ne pouvait se dispenser d'intégrer cette nouvelle dimension, elles utilisent les outils numériques pour mettre en contact les futurs enseignants des deux pays qui sont ainsi conduits à réaliser des tâches d'ordre théoriques et pratique en commun, et à développer de ce fait le recul émotionnel nécessaire pour mener ces tâches à bien.

Haut de page

Notes

1 http://www.atilf.fr/crela2013/

2 Acedle : Association des chercheurs et des enseignants didacticiens des langues étrangères , Apliut : Association des professeurs de langues des IUT, Aplv : Association des professeurs de langues vivantes, Ardaa : Association pour la Recherche en Didactique de l’Anglais et en Acquisition, Asdifle : Association de didactique du FLE, Atala : Association pour le traitement automatique des langues, Gerals: Groupe d’enseignement et de recherche en allemand de spécialité, Geras : Groupe d’enseignement et de recherche en anglais de spécialité, Geres: Groupe d’enseignement et de recherche en espagnol de spécialité, Ranacles, : Rassemblement national des centres de langues de enseignement supérieur. SFT : Société française des traducteurs, Shesl : Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage, Uplegess : Union des professeurs de langues étrangères des grandes écoles et de l’enseignement supérieur.

3 Les articles sélectionnés pour ce numéro relèvent tous du domaine de la didactique des langues. Ils constituent des versions approfondies et remaniées de certaines des présentations effectuées durant ce colloque, les actes du colloque étant quant à eux accessibles sur le site de l’Afla : http://www.afla-asso.org/?page_id=352

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuelle Huver et Marie-Françoise Narcy-Combes, « Éditorial », Recherches en didactique des langues et des cultures [En ligne], 12-3 | 2015, mis en ligne le 07 décembre 2015, consulté le 31 mars 2017. URL : http://rdlc.revues.org/948

Haut de page

Auteurs

Emmanuelle Huver

Université François Rabelais-Tours, Laboratoire PREFics-Dynadiv, Tours, France.
Emmanuelle Huver est maître de conférences à l’Université François Rabelais (Tours), PREFics-Dynadiv, EA 4246.
Courriel : huver[at]univ-tours.fr

Articles du même auteur

Marie-Françoise Narcy-Combes

Université de Nantes, Crini, Nantes, France.
Marie-Françoise Narcy-Combes est professeur émérite des universités, à l’Université de Nantes - Crini, EA 1162.
Courriel : mf.narcycombes[at]wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License
Recherches en didactique des langues et des cultures is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License

Haut de page
  • Logo Acedle - Association des Chercheurs et Enseignants Didacticiens des Langues Étrangères
  • Les cahiers de Revues.org